Le restaurant

image
Bouche à oreille

On se régale chez Elise, Jean-Pierre et le fils Julien depuis un bon moment maintenant! Tiens? J'y pense: "Les Ecuries de l'Aube" sont finalement un restaurant d'ambiance. Ben oui. Après tout, pourquoi les restaurants d'ambiance ne seraient-ils qu'urbains? Eclairés avec des néons? Equipés de fauteuils où on s'enfonce les bretelles jusqu'aux oreilles en écoutant de la musique lounge machin-chose? Hein? Ici c'est très exactement le contraire! Lumière naturelle qui illumine les tables, côté cheminée ou terrasse. Les nappages et serviettes en tissus valorisent une vaisselle soignée dans une élégante ambiance (donc) de campagne-brocante. Et dehors mes cocos, ya de l'hectare aux mirettes, de la chlorophylle dans les narines et tout ce qui faut pour ravir nos vies urbaines! Un moment écolo sans dire le mot! La cuisine sait rester simple, exclut la sophistication: elle serait en décalage. Sauf que le sieur Patrick Fillinger trouve parfaitement les équilibres fins entre rusticité des idées et délicatesse des associations. Que je vous dise! Mauricette avait décidé de convier au repas une arrière petite-nièce à elle: 77 ans aux dernières prunes, un fort accent du sud-ouest jusque dans la caricature.

Les deux ont visé direct "l'épaule d'agneau de l'arrière-pays rôtie à l'os, jus d'agneau, pommes de terre écrasées et quelques légumes". Plat prévu pour deux. Cuisson au feu de bois. Rien de tel! Le serveur amène le morceau! Puis désosse et découpe! Les deux pétroleuses se sont régalées! Remarquable qualité de viande, croustillante dessus, souple dessous. Viande française bio! Carotte et haricots verts frais comme la rosée, croquants. Purée tiède mais délicieuse. 15/20. Moi: "noix de cochon du Ventoux, sauce au zeste de Kinbawa, pomme fruit et polenta crémeuse". Dosage fin de l'agrume, présentation agreste avec cerfeuil, thym et j'en passe. Vraiment bien, recherché! 15/20. Nos "café gourmand" sont un travail pâtissier qui change du banal! Un extrait de la carte avec "Le Montélimar", biscuit pistache, framboise et crème de nougat! Fameux! Très "fruits" contrairement à beaucoup de desserts surdosés en sucre. La tartelette au chocolat amer s'accroche, l'Opéra et sa tuile donne de la voix. 15/20. La Provence bucolique, sans chichis ni flonflons au milieu des fleurs et des zozios qui semblent partager notre plaisir!

image